Si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez ici.

 

PANORAMA INTERNATIONAL. Prévention du décrochage scolaire dans l'Union Européenne
Lore VAN PRAAG, Université d'Anvers, Belgique

À retenir

  • Chercher à identifier les élèves en voie de décrochage scolaire conduit à un risque de stigmatisation : les mesures de soutien qui existent sont perçues comme des punitions.
  • La satisfaction des besoins basiques des élèves (climat scolaire sécurisant, nutrition, sommeil…) est un levier primordial dans la lutte contre le décrochage scolaire.
  • Il est important de coupler le soutien éducatif avec une aide à l’orientation professionnelle qui fasse apparaître des choix réalistes.

ITALIE. Premiers pas d'une politique de lutte contre le décrochage scolaire
Maddalena COLOMBO, Université catholique du Sacré Cœur de Milan, Italie

À retenir

  • Les sorties précoces diminuent en Italie, mais il est impossible d’identifier les leviers qui ont fonctionné : diminution de l’âge de la scolarité obligatoire (5 ans au lieu de 6), incorporation de la formation professionnelle à l’éducation secondaire, projets locaux…
  • Le fort taux de chômage des jeunes va de pair avec une perte de confiance dans la capacité des études à garantir un poste. Par ailleurs, il faut combattre le « modèle sans école » ancré dans les mentalités pour lesquelles seul le parcours professionnel permet de se réaliser et d’apprendre.
  • Les enseignants sont parfois peu motivés pour contribuer aux projets sur le décrochage scolaire.

ALLEMAGNE. Stratégies et bilan d'un programme pour la réussite scolaire de tous les élèves de Saxe-Anhalt
Franziska LAU, Fondation allemande des enfants et des jeunes, Allemagne

À retenir

  • Le programme « Schulerfolg sichern » (Assurer la réussite scolaire) favorise la coopération de plusieurs corps de métier dans et hors de l’école, et permet notamment l’installation de 400 travailleurs sociaux dans 369 écoles. Ceux-ci sont organisés en réseau et coordonnés au niveau fédéral.
  • Ce programme, qui renforce les coopérations et permet de réaliser un suivi global des jeunes à risque, a également permis de renforcer l’implication des parents, de diminuer les problèmes de comportement et les violences.
  • L’évaluation continue et soigneusement outillée a permis l’amélioration constante du programme depuis 10 ans. 

IRLANDE. Décrochage scolaire : l'expérience irlandaise
Delma BYRNE, Université de Maynooth, Irlande

À retenir

  • Le taux d’alphabétisation n’a pas augmenté malgré la réduction du taux de décrochage : compléter l’enseignement secondaire ne permet pas nécessairement d’avoir un niveau de compétences suffisant.
  • Le programme « School completion » articule des activités sur les temps scolaires et extrascolaires avec un système de liaison entre les parents et l’école.
  • Des attentes plus faibles de la part des enseignants à l’école primaire, le manque de challenge ressenti ainsi que des interactions élève-enseignant négatives sont liées au décrochage scolaire.