Orientation et accès à l’enseignement professionnel


PANORAMA INTERNATIONAL. De l'orientation à l'accès à l'emploi : quels parcours pour sécuriser la formation des jeunes
David ATCHOARENA, Unesco

À retenir

  • Nécessité de repousser au maximum l’âge de l’orientation vers la filière professionnelle.

  • Nécessité de proposer un enseignement professionnel de qualité permettant une bonne insertion professionnelle et bénéficiant de la même image que l’enseignement général.

  • À long terme, la demande en personnel de qualification intermédiaire va se raréfier, au profit des diplômés du supérieur et de l’enseignement professionnel, qui est donc amené à se développer.


QUÉBEC. Diminuer les inégalités en développant les liens entre les enseignements secondaire et supérieur à vocation professionnelle
Pierre DORAY, Université du Québec à Montréal, Canada

À retenir

  • Nécessité d’asseoir la spécificité de l’enseignement professionnel et des enseignements proposés, de les distinguer de l’enseignement général.

  • Les inégalités sociales et de sexe sont importantes dans l’enseignement professionnel (notamment en termes de choix de filières).

  • La facilitation des passages de la formation technique vers la formation universitaire, grâce à la création de passerelles, permet la réduction des inégalités et une plus grande attractivité de la voie professionnelle.


DANEMARK-SUÈDE. Deux modèles différents d'enseignement professionnel pour des défis similaires
Pia CORT, Université d'Aarhus, Danemark

À retenir

  • L’enseignement professionnel peine à attirer des élèves en Suède et au Danemark car l’insertion sur le marché du travail y est plus difficile que pour les élèves de l’enseignement général.

  • La filière professionnelle manque de visibilité, malgré la création de nouvelles filières, l’implication des entreprises et l’octroi de bourses aux entreprises pour l’embauche d’apprentis.

  • Une réflexion doit s’engager sur le rôle de l’enseignement professionnel aujourd’hui.