Offre scolaire


Les ressources scolaires sont inégalement réparties sur le territoire : le cas des langues vivantes

L’offre en langues est inégalement répartie en France, avec une offre qui peut varier de 2 à 7 langues en fonction des collèges.

Une offre en langues inégalement répartie sur le territoire

L’offre de formation en langues de certaines académies est plus fournie, proposant aux élèves des filières spécifiques ou des options rares.

En 2015, le nombre de langues vivantes proposées varie de 2 à 7 selon les collèges alors que la moyenne en France métropolitaine est de 3,2 langues par collège. Cette offre s’élève à 10 dans un collège international des Yvelines.

Relation entre la part des enseignants de moins de 35 ans et leur stabilité dans les collèges publics par département

La scolarisation en section européenne concerne en moyenne 4,8 % d’élèves en France. Ce pourcentage peut varier du simple au double en fonction des académies. Ainsi, à la rentrée 2016, les académies qui possèdent le moins de sections européennes sont : Mayotte (0,3 %), la Guyane (1,6 %), la Corse (2,1 %), Créteil (2,6 %), Amiens (2,9 %), la Martinique (3,2 %) et Reims (3,7 %). Les académies dans les lesquelles ces sections sont les plus répandues sont : Rennes (7 %, dont 85,1 % en anglais), Nice (7 %, 59,1 % en anglais et 18,6 % en italien), Rouen (7,4 %, 84,8 % en anglais) et Strasbourg (10,1 %, 58,8 % en allemand et 37,2 % en anglais).