Le Cnesco fait peau neuve au Cnam !



Le 1er septembre dernier, le Cnesco a intégré le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam).

Le Cnesco, devenu Centre national d’étude des systèmes scolaires, est désormais positionné dans ce nouvel écosystème de l’enseignement supérieur, grâce au financement du Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Il poursuit son approche scientifique et participative qui a fait son succès ces 6 dernières années. Renforcé par la création au sein du Cnam d’une nouvelle chaire d’Évaluation des politiques publiques d’éducation, dont Nathalie Mons, professeure de sociologie, est titulaire, le Cnesco élargit ses missions. Il devient un centre d’évaluation, d’analyse et d’accompagnement sur le terrain des politiques et pratiques éducatives.  Il s’inscrit dans les activités du laboratoire Foap du Cnam.

Le Cnesco poursuivra notamment ses conférences de consensus et ses conférences de comparaisons internationales. Ces rencontres entre chercheurs et membres de la communauté éducative permettent de penser collectivement des recommandations nourrissant les politiques éducatives de demain. Le nouveau rattachement au Cnam offre également la possibilité de nombreuses collaborations avec les chercheurs de cet établissement ainsi que des formations spécifiques pour accompagner sur le terrain les membres de la communauté éducative dans la mise en œuvre de nouvelles expérimentations.

 

 

 

Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), est un grand établissement d’enseignement supérieur et de recherche qui fait le lien entre les mondes académiques et professionnels. Disposant d’un fort ancrage territorial, le Cnam propose plus de 500 parcours de formation dans les domaines des sciences exactes, techniques et tertiaires. Chaque année, il accueille plus de 55 000 auditeurs et délivre plus de 13 000 diplômes, certifications ou titres. Le Cnam développe une recherche pluridisciplinaire et transdisciplinaire en lien avec les grands enjeux de la société. Dans ses 20 laboratoires et ses 16 équipes pédagogiques nationales, il accueille 430 chercheurs et enseignants-chercheurs ainsi que 360 doctorants.

 

 


Share