Éducation et territoires



Début:
24 octobre 2018


Quelle classification peut-on faire des territoires en Île-de-France ?
Quelle relation existe-t-il entre le contexte socio-spatial des élèves et leurs résultats scolaires ?
Quelles sont les ressources allouées par l’école aux territoires ?

Le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco) a conduit, sous la direction de Patrice Caro, professeur de géographie à l’université de Caen, une réflexion sur les inégalités socio-spatiales en France.

Une évaluation originale des disparités territoriales en Île-de-France (académies de Créteil, Paris et Versailles) a été produite par le Cnesco, sur la plus petite unité géographique établie par l’INSEE, appelée IRIS. Dans le langage commun, un IRIS peut être assimilé à un « quartier ». Son utilisation permet de faire apparaître des inégalités jusque-là invisibles dans les analyses utilisant des niveaux géographiques plus agrégés. Les données ont été recueillies sur 874 collèges publics, ce qui permet une mesure fiable et standardisée des résultats scolaires avant que les élèves aient été sélectionnés scolairement.

Cette évaluation s’appuie sur un rapport qui vient utilement compléter l’analyse sur les inégalités scolaires d’origine territoriale en France métropolitaine et d’Outre-mer ainsi qu’une revue de littérature sur le sujet.


Share