Des recommandations pour une différenciation pédagogique efficace
orientée vers la réussite de tous les élèves

Le jury de la conférence de consensus Cnesco-Ifé/ENS de Lyon a remis ses recommandations pour une différenciation pédagogique efficace. Après avoir auditionné 17 experts (7-8 mars 2017, Lycée Diderot, Paris), le jury, composé d’acteurs de terrain et présidé par l’universitaire Marie Toullec-Théry, a rédigé, à huis clos, les recommandations de la conférence.

 

Ce qu'il faut retenir

Aucun élève n’apprend de la même manière et au même rythme, mais tous doivent maîtriser les connaissances et les compétences du socle commun. Pour faire face à cet enjeu, il n’existe pas une « recette pédagogique » unique, toute faite, qui s’imposerait à tous les enseignants, pour tous les âges des élèves et quelle que soit la discipline enseignée. Derrière la notion de différenciation pédagogique se cache une multiplicité de pratiques et de dispositifs pertinents pour faire face à l’hétérogénéité dans les classes. Mais la conférence de consensus a montré que certaines conditions sont indispensables pour que tous les élèves apprennent.

>> Accéder au dossier de ressources complet 
Vidéos de la conférence, état des lieux sur la différenciation, pourquoi et comment différencier, panel de pédagogies, projets innovants

Les recommandations du jury se concentrent sur la différenciation pédagogique et rappellent que les différentes formes de différenciation structurelle (redoublement, classes ségrégatives…) ne sont pas efficaces, au regard des résultats de la recherche. Ces recommandations portent sur l’enseignement obligatoire (école, collège) mais peuvent également éclairer les pratiques mises en œuvre dans les lycées.

Des recommandations sur les pratiques enseignantes

Un enseignant, dans sa classe, doit être en mesure de faire varier ses pratiques, afin de s’adapter à la diversité de ses élèves, tout en maintenant des objectifs communs et des temps d’apprentissage collectifs. Cela suppose une maîtrise des contenus enseignés, une évaluation fine et régulière des savoirs des élèves et la mise en place de routines dans les classes.

  • Garantir des objectifs ambitieux communs à tous
  • Prendre en compte la diversité des élèves dans les situations collectives
  • Faire expliciter par les élèves ce que l’on attend d’eux
  • Pratiquer l’auto-évaluation pour responsabiliser davantage les élèves
  • Varier les situations d’apprentissage
  • Agencer les différentes phases d’apprentissage
  • Adopter des postures enseignantes variées
  • Éviter les difficultés liées au travail à la maison

Des recommandations sur les dispositifs dans la classe

La différenciation pédagogique peut passer par une réorganisation de la classe. Les dispositifs proposés aux élèves doivent être variés et souples. Ils doivent favoriser les interactions entre l’enseignant et ses élèves d’une part, et entre les élèves d’autre part. Ils peuvent aussi s’appuyer sur la présence de deux enseignants intervenant ensemble ou séparément dans la même classe.

  • Se libérer, ponctuellement, de la gestion collective de la classe
  • Faire coopérer les élèves efficacement
  • Organiser un tutorat entre élèves
  • Regrouper temporairement des élèves autour d’un même besoin
  • Travailler à plusieurs enseignants

Des recommandations sur l'organisation de l'école ou de l'établissement

La différenciation pédagogique doit dépasser le simple cadre de la classe. Elle doit être pensée dans le temps (à l’échelle d’un cycle) et dans l’espace (à l’échelle de l’école ou de l’établissement). Ce pilotage de la différenciation au niveau de l’école ou de l’établissement doit être pensé en amont de l’organisation, par chaque enseignant de sa classe. Il permet ainsi d’articuler des classes hétérogènes avec des dispositifs locaux de différenciation pédagogique.

  • Désigner l’établissement, l’école ou la circonscription comme lieu de construction de la pédagogie
  • Créer une souplesse grâce à l’organisation de l’emploi du temps
  • Favoriser les classes hétérogènes tout en organisant des groupes restreints temporaires

Des recommandations sur la formation des enseignants

La différenciation pédagogique nécessite, avant tout, une bonne maîtrise didactique (expertise dans l’enseignement d’une discipline) qui s’acquiert via la formation. Pour être efficace, cette formation doit se dérouler en équipe, être centrée sur les apprentissages et prendre en compte au mieux les situations vécues par les enseignants.

  • Former efficacement les enseignants aux obstacles dans l’apprentissage des élèves
  • Développer localement, par la formation, une culture professionnelle collective
  • Concevoir une formation fondée sur des expériences vécues par les enseignants