Politiques scolaires inclusives


ÉTATS-UNIS : la loi IDEA de 2004 au service d'une meilleure politique ciblée
Rune SIMEONSSON, Université de Caroline du Nord, Chapel Hill, États-Unis

À retenir

  • L’inclusion des enfants en situation de handicap au sein des écoles normales aux États-Unis a été progressive, et aujourd’hui, 2/3 des enfants sont scolarisés en école normale plus de 80 % du temps. Ces résultats varient beaucoup selon les états.

  • La réussite des enfants handicapés scolarisés en milieu spécial est bonne aux États-Unis (90 % d’entre eux obtiennent leur diplôme, un certificat ou poursuivent leurs études).

  • Des problèmes subsistent en termes d’inclusion, notamment pour les enfants atteints des troubles les plus sévères, qui sont moins intégrés dans les classes normales.


AUTRICHE. Défis et problèmes des écoles inclusives
Lisa PALECZEK, Université de Graz, Autriche

À retenir

  • Il existe trois formes de scolarisation des enfants à besoins éducatifs spécifiques en Autriche : dans des écoles spécialisées, dans des écoles normales sans dispositif particulier (risque de rigidité), dans des écoles normales avec dispositif particulier. La prédominance d’un de ces modes est très variable selon les régions.

  • Il faut développer les formations, l’embauche de personnel spécialisé et la collaboration entre professeurs pour pallier au manque de temps et de compétences des enseignants face aux classes hétérogènes.

  • L’hétérogénéité des  classes est un élément positif pour tous les élèves.


SUÈDE. Stimuler les capacités professionnelles à tous les niveaux
Per SKOGLUND, Swedish national Agency for Special Needs Education and Schools, Suède

À retenir

  • Les élèves à besoins éducatifs spécifiques sont nombreux dans les établissements scolaires suédois ; cependant, ils forment souvent des classes spécifiques et séparées.

  • L’inclusion n’est pas seulement le fait que les enfants suivent des cours en école normale, mais aussi le fait qu’ils réussissent et que l’école parvienne à s’adapter à tous les élèves.

  • Une coopération soutenue doit se créer entre tous les acteurs de l’éducation.

ÉCOSSE. La pédagogie inclusive, de la théorie à la pratique
Lani FLORIAN, Université d'Édimbourg, Écosse


À retenir

  • Il faut développer un soutien financier permettant l’accessibilité des établissements aux élèves à besoins éducatifs spécifiques, et définir leurs besoins matériels en fonction de leur handicap et des spécificités de leur âge.

  • Afin de ne pas exclure les enfants en situation de handicap, il est plus efficace de leur rendre accessible ce dont bénéficient les autres élèves, plutôt que de créer des dispositifs spécifiques ou additionnels.

  • L’Écosse a renouvelé, en 2013-2014, le « National Framework for Inclusion », un cadre d’apprentissage pour les enseignants leur permettant d’être mieux préparés à l’inclusion des élèves handicapés


ROYAUME-UNI. Promouvoir l'équité au sein d'un système éducatif compétitif
Mel AINSCOW, Centre de l'équité pour l'éducation, Université de Manchester, Royaume-Uni

À retenir

  • L’inclusion des élèves à besoins éducatifs spécifiques se fait à travers trois dimensions : au sein de l’école, entre les écoles, et hors de l’école.

  • Des partenariats doivent se nouer entre les enseignants, les personnels éducatifs, les parents et entre les écoles, afin de permettre la réussite de tous les élèves.

  • Il est nécessaire de développer les moyens humains, mais aussi d’encourager la présence scolaire des élèves en situation de handicap et de modifier le jugement porté sur l’école inclusive.