Rapport d'activité 2017 : un usage démultiplié des ressources du Cnesco

Depuis quatre ans, le Cnesco a évalué, en toute indépendance, les thématiques cruciales de l’école française. Pour cela, le Cnesco a développé une méthode originale appuyée sur une évaluation à la fois scientifique et participative.

Le Cnesco a mis en place une stratégie proactive de diffusion des évaluations dans l’institution scolaire et voit, aujourd’hui, la communauté éducative s’en saisir de manière spontanée. L’année 2017 a ainsi été marquée d’une forte augmentation de l’utilisation des ressources du Cnesco.

Une activité soutenue
  • 29 rapports scientifiques
  • 14 conférences (conférences de comparaisons internationales, de consensus, forums en région)
  • 4 conférences virtuelles interactives
  • 6 notes d’actualités
Une intelligence collective
  • 250 chercheurs français et étrangers associés aux travaux du Cnesco
  • 1 260 acteurs de terrain engagés dans les activités du Cnesco (écriture des préconisations…)
  • 45 partenaires collaborant aux travaux du Cnesco
Un enrichissement du débat
  • 1 014 000 pages vues sur le site internet (dont près de la moitié en 2017)
  • 160 000 visionnages des vidéos des interventions des experts
  • 1 347 citations des évaluations du Cnesco dans la presse généraliste et spécialiée
LE CNESCO EN 2 MINUTES

Une forte participation aux conférences du Cnesco

Depuis sa création en 2014, les événements organisés par le Cnesco ont permis de réunir plus de 2 600 personnes pour échanger autour des résultats des évaluations et de la recherche. Sur chacun des événements proposés par le Cnesco en 2017, les inscriptions ont affiché complet en seulement quelques jours, témoignant d’une attente forte de la communauté éducative. De plus, le Cnesco a mis en place une diffusion systématique de ses conférences sur Internet, permettant d’élargir le public en présentiel, avec plusieurs centaines de personnes connectées en direct pour suivre chaque conférence.

Une dynamique de changement pour les participants des conférences

Lors de la conférence de consensus sur la différenciation pédagogique (mars 2017), le public était majoritairement composé d’enseignants et de formateurs. Un questionnaire administré après la conférence permet de mieux comprendre ce que les participants viennent chercher dans une conférence du Cnesco. Ainsi, une majorité des participants attendent « une confrontation de leurs idées et pratiques avec la recherche » (71 %), ainsi que « des ressources pour la formation d’étudiants et d’enseignants » (59 %).

Concernant les usages suite à la conférence, 90 % des enseignants déclarent qu’ils vont « exploiter régulièrement les enseignements de la conférence dans leur pratique professionnelle ». Tous affirment vouloir les partager avec leurs collègues, témoignant d’un fort « bouche à oreille » dans la diffusion des ressources du Cnesco. Ils sont également très nombreux (86 %) à souhaiter profiter « d’un partage d’expériences et de bonnes pratiques » sur la différenciation pédagogique.

Pour répondre à cette attente, le Cnesco a mis en place un cycle de trois conférences virtuelles interactives dédiées aux praticiens, afin de leur permettre d’échanger et de confronter leurs pratiques pédagogiques. La première (octobre 2017) a déjà été visionnée 23 000 fois.

Une large visibilité des ressources

La communauté éducative s’est largement emparée des différentes ressources mises à disposition par le Cnesco depuis sa création. Plus d’un millions de pages ont été consultées sur le site internet du Cnesco – dont près de la moitié en 2017 – et les vidéos d’intervention d’experts totalisent plus de 160 000 vues. Le Cnesco participe également à l’enrichissement du débat public sur l’école, en diffusant très largement ses travaux à travers la presse nationale, régionale et spécialisée en éducation. Ainsi, depuis sa création, le Cnesco a comptabilisé plus de 1 300 citations de ses évaluations dans les médias. Les ressources produites par le Cnesco s’inscrivent dans un temps long, permettant aux médias de s’y référer régulièrement, notamment sur les thématiques du redoublement (janvier 2015) et des mathématiques au primaire (novembre 2015).

De nombreuses collaborations à des formations initiales et continues

Suite à ses publications, le Cnesco a reçu de nombreuses sollicitations, témoignant d’un besoin important de diffusion des évaluations dans la formation de formateurs et la formation continue, et d’accompagnement dans la mise en œuvre de politiques locales. En 2017, le réseau d’experts du Cnesco et des membres des jurys des conférences de consensus sont intervenus en formation devant plusieurs milliers d’enseignants et formateurs, notamment sur la différenciation pédagogique et les nombres et le calcul au primaire. Ces formations ont été organisées à différents niveaux : académique (Lyon, Rennes, Nantes, Caen) ; départemental (Drôme, Alpes-Maritimes, Ariège, Seine-et-Marne, Morbihan), dans des circonscriptions (Romainville – Les Lilas – Pré-Saint-Gervais, Lille 1, Crest, Sénart), dans des Éspé (Caen, Rouen) et au sein du Réseau Canopé (Grand-Est).

Canopé Grand-Est : une formation-expérimentation sur les recommandations du Cnesco

À partir des travaux du Cnesco et de l’Ifé/ENS de Lyon sur la différenciation pédagogique, Canopé Grand-Est, soutenu par les trois recteurs de son territoire et par les directeurs académiques (Dasen) des départements concernés, a mis en place une formation-expérimentation visant à accompagner trois groupes d’enseignants volontaires, d’écoles, de collèges et de lycées. Les enseignants de chaque groupe ont choisi une thématique commune liée à des recommandations du jury de la conférence, afin de la mettre en œuvre dans leurs classes respectives, durant l’année scolaire 2017-2018. Une évaluation du projet sera réalisée par le Centre d’études et de recherches sur les emplois et les professionnalisations (Cérep, Université de Reims Champagne-Ardenne).

Des parents intégrés dans le processus d'évaluation

Le Cnesco associe également les parents d’élèves à la réflexion autour du système scolaire. Ainsi, des parents sont intégrés dans les jurys des conférences de consensus, permettant de proposer, sur différentes thématiques, des recommandations directement adressées aux parents. Les parents sont également associés lors des conférences de comparaisons internationales, dans la réflexion sur les préconisations du Cnesco et sur leur rôle dans la communauté éducative.

Des fédérations de parents d’élèves très impliquées

L’Association des parents d’élèves de l’enseignement libre (APEL), la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) et la Fédération des parents d’élèves de l’enseignement public (PEEP) sont représentées au sein du comité consultatif du Cnesco et participent ainsi à la construction de son programme d’activité et à la diffusion de ses travaux. Des actions ponctuelles peuvent également être développées.

Dans le cadre du Réseau Mixités à l’école, la FCPE a souhaité mener une communication nationale auprès de ses adhérents (septembre 2017). Un document de communication a été réalisé, intégrant les apports de la recherche sur l’intérêt de la mixité à l’école, ainsi que sur des conditions de réussite des politiques de mixité. Par ailleurs, un membre du Cnesco expert sur les inégalités sociales d’origine territoriale a été invité, par la PEEP, à présenter les premiers résultats d’un rapport qui sera publié en 2018, devant l’ensemble des délégués départementaux de la fédération (septembre 2017).

Un appui scientifique aux politiques publiques

Les rapports du Cnesco, relayés par les parlementaires membres du Conseil et diffusés auprès des décideurs politiques, permettent régulièrement d’enrichir leur réflexion sur les politiques scolaires. Ainsi, de nombreux parlementaires, de toutes tendances politiques, font état des travaux du Cnesco, notamment sur l’enseignement professionnel et les inégalités à l’école, dans leurs échanges en commission et dans l’hémicycle.

Par ailleurs, les travaux du Cnesco constituent des ressources sur lesquelles les politiques nationales menées par le ministère peuvent s’appuyer. C’est notamment le cas du plan annoncé par le ministère sur la maîtrise du français (décembre 2017) qui valorise le bilan scientifique produit par le Cnesco sur la compréhension en lecture (mars 2016). Les évaluations et les recommandations sur les mathématiques au primaire ont également été reprises dans les ressources d’accompagnement des programmes scolaires de 2015.

Une demande d'accompagnement des collectivités territoriales

Les conférences de comparaisons internationales, qui réunissent des décideurs de la communauté éducative, et notamment ceux des collectivités territoriales, peuvent donner lieu à la création de réseaux, visant à poursuivre les échanges entamés durant les séances publiques. Ainsi, depuis deux ans, le Cnesco poursuit son travail sur les mixités à l’école en accompagn ant le réseau issu de la conférence de juin 2015. De nombreux acteurs de terrain, en collectivités territoriales et en services académiques, ont sollicité le réseau et travaillent de façon collégiale afin de partager leurs expériences et de bénéficier de son expertise. Des collectivités territoriales, telles que le Conseil départemental de Haute-Garonne, appuient leurs décisions politiques sur les résultats de l’évaluation portée par le Cnesco sur les mixités à l’école.