Comparaisons internationales


Quels sont les retours d'expérience de nos voisins étrangers ?

Témoignage d'un praticien
Joseph BERTÈMES, SCRIPT (Luxembourg)

À retenir

  • Le système PROCI, au Luxembourg, a supprimé le redoublement pour les élèves de première et deuxième année de collège et l’a rendu volontaire en troisième année. Il a créé des dispositifs de remédiation précoce et une différenciation en troisième année (cours de base et avancés).

  • Le système PROCI a permis de réduire les redoublements, de faire progresser les élèves performants, et a accru les scores PISA des élèves, mais n’a pas eu d’influence positive sur les élèves décrocheurs et pas ou peu sur les élèves faibles.

  • Pour que la suppression du redoublement soit efficace, il faut que les ressources économisées soient réinvesties, que les enseignants adhèrent et s’investissent dans le projet, et que les spécifiés locales soient prises en compte dans la transposition.


Quels sont les dispositifs utilisés à l'étranger pour lutter contre les difficultés scolaires ? Quels sont leurs effets ?
Francesco AVVISATI, OCDE

À retenir

  • La France a un taux très fort d’élèves en grande difficulté en mathématiques ou en compréhension de l’écrit, contrairement à des pays comme le Japon ou l’Estonie.

  • On peut classer les dispositifs mis en place par les pays selon leurs objectifs (adapter le rythme d’apprentissage ou agir sur les causes de difficultés) ou selon les acteurs impliqués (cadre formel explicite, équipe pédagogique dans son ensemble, familles…).

  • Les pratiques internationales les plus efficaces sont de laisser du temps à l’élève pour choisir son orientation, de différencier l’enseignement afin que le contenu puisse être acquis par tous également, et d’identifier précocement les difficultés afin de pouvoir y remédier avant qu’elles ne s’aggravent.


Quels sont les effets de la lutte contre le redoublement à l'étranger ?
Hugues DRAELANTS, Université catholique de Louvain (Belgique)

À retenir

  • Les enseignants ne sont pas particulièrement attachés au redoublement, mais ne bénéficient pas d’autres outils pour gérer les difficultés des élèves.

  • Le redoublement a une efficacité latente pour les personnels enseignants : gérer l’hétérogénéité, signaler la qualité de l’établissement, réguler l’ordre scolaire et motiver les élèves au travail.

  • Il faut mettre en place des méthodes alternatives au redoublement crédibles et modifier la vision que les enseignants ont du redoublement.