Comparaison PISA – TIMSS


Le Cnesco propose une analyse comparative des évaluations internationales PISA et TIMSS, à partir d'un travail réalisé par Antoine Bodin, Cécile de Hosson, Nicolas Décamp, Nadine Grapin et Pierre Vrignaud. Cette analyse porte sur leurs méthodologies et contenus en mathématiques et en sciences (novembre 2016). 

Constats

Alors que PISA revient tous les trois ans dans les débats sur l’école, l’enquête internationale TIMSS est moins connue du grand public, la France n’y ayant pas participé depuis 20 ans.

Il est souvent donné une image réductrice des enquêtes internationales, sous la forme de palmarès internationaux, alors que celles-ci regorgent d’informations riches sur les élèves et les contextes d’apprentissage. Ces palmarès sont à manier avec prudence compte-tenu des marges d’erreur. Par exemple, dans PISA, les pays quand ils sont dans ou hors de l’OCDE, peuvent avoir leur comparabilité très limitée, car seuls les enfants de 15 ans scolarisés sont considérés dans PISA. Or selon les pays, la cohorte scolarisée à cet âge diffère largement. Mieux vaut donc, au-delà des palmarès et au-delà de la photo instantanée sur le score national du pays, plonger dans le détail des études et chercher à en décortiquer les différentes dimensions.

Le Cnesco ne présente pas les derniers résultats de ces évaluations. Il s’attache à décrire leur construction et à analyser les contenus des tests proposés aux élèves.

À retenir

  • La France n’avait pas participé à l’enquête TIMSS depuis plus de 20 ans (1995).

  • Les enquêtes PISA concernent l’ensemble des élèves dont l’âge est compris entre 15 ans et trois mois et 16 ans et 2 mois. Au-delà des pays de l’OCDE, n’importe quel autre pays peut y participer (71 pays en 2015). Les enquêtes TIMSS concernent les élèves qui sont dans leur quatrième ou huitième année de scolarité et TIMSS Advanced, les élèves en fin d’études secondaires en classe scientifique. En 2015, 57 pays ont participé à TIMSS mais seulement 9 pour le niveau de terminal.
  • PISA évalue « la littératie » en sciences, en mathématiques et en compréhension de l’écrit, tandis que TIMSS évalue ce que savent et savent faire les élèves en mathématiques et en sciences relativement à un niveau scolaire donné. En termes de curricula (visé et atteint), TIMSS nous renseigne sur la qualité de la formation mathématique et scientifique des élèves.

Conférence virtuelle interactive