Attachement au redoublement


Pourquoi les français semblent-ils toujours attachés au redoublement ?

Pourquoi les enseignants croient dans les vertus du redoublement ?
Géry MARCOUX, Université de Genève (Suisse)

À retenir

  • La décision d’un enseignant de faire redoubler un élève est la résultante de cinq dimensions : la régulation cognitive, la régulation de l’ordre scolaire, les résultats scolaires, les effets socio-affectifs et la maturation / la famille.

  • Le choix du redoublement est aussi lié aux croyances entretenues par les professeurs et à leurs connaissances sur l’état de la recherche scientifique, ces deux éléments étant fortement liés.

  • Outre les changements institutionnels, il est important d’informer les enseignants sur l’état de la recherche afin qu’ils modifient leur perception et leurs croyances concernant le redoublement.


Comment les élèves perçoivent-ils le redoublement ? Comment les redoublants le ressentent-ils ?
Marion DUTRÉVIS, Université de Genève (Suisse)

À retenir

  • Le redoublement contribue à différencier les élèves et à les stigmatiser face aux élèves non-redoublants.

  • La stigmatisation amoindrie les performances des élèves redoublants, parce qu’elle diminue leur estime d’eux-mêmes et la performance qui est attendue d’eux par les professeurs.

  • La stigmatisation affecte le développement social, le bien-être émotionnel et l’attitude en classe de l’élève redoublant.