Conditions de réussite


Si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez ici.

Quelles compétences en gestion de classe les enseignants doivent-ils maîtriser pour mettre en place une différenciation pédagogique ?
Clermont GAUTHIER, université Laval (Canada)

À retenir

  • On peut distinguer deux sortes d’intervention de gestion de classe auprès des élèves : les interventions préventives et les interventions correctives.
  • Dans une classe gérée efficacement, 80% des actions de gestion de classe sont de nature préventive, et 20% sont de nature corrective.
  • Il faut distinguer les écarts de conduite mineurs (qui induisent une intervention corrective indirecte) et les écarts de conduite majeurs (qui induisent une intervention corrective directe).

Quelles pistes concrètes proposer pour adapter les situations d'apprentissage ?
André TRICOT, université Toulouse - Jean Jaurès

À retenir

  • On distingue trois sortes de charges cognitives : la charge cognitive intrinsèque (informations à traiter pour réaliser la tâche), la charge cognitive extrinsèque (informations inutiles pourtant présentes sur les supports) et la charge cognitive essentielle (l’apprentissage lui-même).
  • Il est possible de différencier l’énoncé ou le problème, sans pour autant différencier l’apprentissage et le but.
  • Ce qui fonctionne avec les élèves les plus en difficulté ne fonctionnera pas forcément avec les élèves les plus en avance.

Comment former les enseignants à l'évaluation au service de la différenciation pédagogique ?
Linda ALLAL, université de Genève (Suisse)

À retenir

  • Il faut promouvoir une culture commune en privilégiant des actions de formation destinées à des équipes enseignantes, tout en tenant compte des différences entre enseignants et en aménageant des espaces de dialogue informels.
  • Il faut relier des situations de formation collectives à des activités pratiquées en petits groupes, et assurer la modélisation par les formateurs de pratiques d’évaluation formative et de différenciation pédagogique qui sont censés être mis en œuvre.
  • Il faut développer les réseaux de collaboration au sein de l’établissement, entre enseignants, responsables scolaires et chercheurs, et entre enseignants de secteurs différents.

Quelles sont les effets de la différenciation pédagogique sur les dimensions cognitives et socio-affectives ?
Benoît GALAND, université catholique de Louvain (Belgique)

À retenir

  • Dans la mise en place de la différenciation, les informations fines sur les savoirs des élèves relatifs à l’objet d’apprentissage précis que l’on souhaite faire apprendre sont plus importantes que les caractéristiques générales (psychologiques, motivationnelles, intellectuelles, etc.) des élèves.
  • Les outils pédagogiques sont majeurs dans la mise en place de la différenciation, au risque de baisser les exigences pour certains élèves ou de faire percevoir une iniquité de traitement.
  • Les interactions collectives structurées des enseignants comme des élèves sont plus efficaces que l’individualisation des enseignements ; sans que cela n’empêche une relation personnalisée élève / enseignant.