Engagements citoyens
des lycéens


Le Cnesco a réalisé une enquête nationale "École et citoyenneté" auprès de 16 000 élèves de 3e et de Terminale. Le premier volet de cette enquête, présenté dans ce dossier, porte sur les engagements citoyens des lycéens (septembre 2018).

En résumé

L’enquête nationale inédite réalisée par le Cnesco montre que les lycéens développent de nouvelles formes d’engagement dans la vie de la cité. Alors qu’ils ont une confiance modérée dans les institutions et s’engagent peu dans la vie politique, ils se tournent vers des actions de bénévolat, à travers des associations humanitaires et environnementales. Ils plébiscitent également un engagement revendicatif ponctuel (pétitions, manifestations, boycotts). Face à ce constat, l’école n’a que peu évolué en s’ouvrant encore trop rarement aux projets citoyens et en valorisant peu le rôle de délégués. Ainsi, les élèves ont le sentiment que leurs représentants sont peu écoutés par l’institution. Certains profils demandent une attention particulière : des élèves totalement désengagés, des écarts entre filles et garçons, et une élite qui envisage un engagement limité à l’âge adulte.

Synthèse

Ressources

Chiffres clés

  • 37 % des élèves de Terminale déclarent qu’ils ne se sentent pas capable de participer à la vie politique (Cnesco, 2018).

  • 44 % des élèves de Terminale sont engagés bénévolement dans des associations humanitaires et/ou de défense de l’environnement (Cnesco, 2018).
  • 49 % des élèves de Terminale pensent que l’on « ne tient pas compte de l’avis des élèves dans les conseils de classe » (Cnesco, 2018).