Attractivité du métier d’enseignant


Le Cnesco publie un rapport scientifique proposant une analyse globale autour de l'attractivité du métier d'enseignant (novembre 2016).

Constats

L’enquête  du Cnesco tend à montrer que le métier d’enseignant attire toujours les étudiants. Il est vécue comme une vocation (choisi très tôt) et est considéré comme porteur de sens et attractif aux yeux des étudiants.

De plus, une analyse longitudinale des politiques de recrutement ne permettent pas de conclure à une crise globale d’attractivité mais plutôt à des difficultés sectorielles, dans certaines académies et certaines disciplines. Le rapport met en avant une hausse du nombre de salariés du public et du privé admis au concours de professeur des écoles.

Le Cnesco a également porté un constat sur les conditions d’exercice du métier d’enseignant, pouvant représenter des leviers de son attractivité.

À retenir

  • 60 % des étudiants envisageant de devenir enseignant auraient fait ce choix avant même d’entamer leurs études supérieures.
  • En 2015, 25 % des admis au concours de professeur des écoles étaient salariés du public et du privé ou demandeurs d’emploi.
  • En fin de carrière, les salariés diplômés du supérieur (non-enseignants) gagnent presque 1 000 € nets mensuels de plus que s’ils avaient été enseignants.

Ressources