Conférences introductives
sur les premiers apprentissages de la numération


Les programmes de mathématiques en France depuis 20 ans
Ollivier HUNAULT, IGEN, Xavier BUFF, CSP

À retenir

  • L’apprentissage des mathématiques à l’école primaire s’est construit autour de trois dimensions : nombres et calculs, grandeurs et mesure, espace et géométrie.

  • La continuité de l’enseignement au cours des cycles découle d’un apprentissage progressif de la numération, qui débute à l’école maternelle autour de l’approche des nombres et de leurs utilisations.

  • L’apprentissage des techniques opératoires, retardé au cycle 3, repose sur la création d’automatismes permis par une pratique régulière du calcul mental et posé.


Les manuels de mathématiques à l'école primaire
Éric MOUNIER, Université Paris-Est Créteil Val de Marne, Maryvonne PRIOLET, Université de Reims Champagne-Ardenne

À retenir

  • La diversité des nombreux manuels de mathématiques, qui touchent aussi bien les présentations et utilisations du savoir, les méthodes calculatoires et la place prise par certaines notions, influence directement l’apprentissage de l’élève.

  • Le manuel à disposition des enseignants provient souvent des années précédentes ; les enseignants les utilisent principalement uniquement pour les exercices, et utilisent d’autres supports – notamment en ligne – pour construire leur cours.

  • La mise en place d’une formation à l’utilisation des manuels scolaires pour les enseignants et la poursuite de recherches sur ce sujet est préconisée.


Les pratiques pédagogiques des enseignants
Jean-Jacques CALMELET, IEN honoraire, Annie FEYFANT, Ifé/ENS de Lyon

À retenir

  • Nécessité d’un travail d’équipe entre les enseignants afin de préserver une certaine continuité des méthodes d’apprentissage, et ce d’autant plus lors du passage au collège, où les professeurs de mathématiques sont spécialisés dans leur discipline et non plus généralistes.

  • Risque de rupture de progressivité et de cohérence dû à l’utilisation de plusieurs manuels par les professeurs car ces différents supports n’ont pas les mêmes conceptions du savoir.

  • Nécessité  de clarifier les enjeux de l’enseignement et des diverses méthodes employées au long de la scolarité.


Ce que disent les évaluations nationales sur les acquis des élèves
Thierry Rocher, DEPP

À retenir

  • Des évaluations nationales permettent de constater l’évolution au cours du temps des compétences scolaires des élèves de CP, de CE2, et de CM2.

  • En 14 ans, le niveau scolaire des élèves de début de CP a fortement augmenté, et ce pour toutes les catégories sociales ; cependant, cette tendance ne se retrouve pas en CE2, où les performances scolaires stagnent.

  • Si le niveau scolaire est également stable au cours du temps en classe de CM2, les inégalités sociales augmentent fortement, et une forte proportion des élèves (40%) ne maîtrise pas le programme de CM2 à la fin de l’année scolaire.


Ce que disent les évaluations nationales sur les acquis des élèves
Jean-François CHESNÉ, Cnesco, Jean-Paul FISCHER, Université de Lorraine

À retenir

  • Les évaluations nationales de CE2 et 6ème des 25 dernières années étudient les acquis des élèves à partir de leurs résultats sur des questions d’addition et de multiplication, de « grands nombres », de nombres décimaux, et de calcul mental et posé.

  • Les inégalités sociales sont fortes au niveau des performances scolaires des élèves. Plus localement, en arithmétique, les scores des filles sont supérieurs à ceux des garçons ; la tendance s’inverse en calcul mental.

  • Les évaluations nationales confirment des difficultés d’apprentissage des élèves, et soulèvent la question des pratiques et enjeux des méthodes d’enseignement.


Les troubles d'apprentissage, révélateur des difficultés ordinaires
Marie-Pascale NOËL, Université catholique de Louvain

À retenir

  • Les difficultés en mathématiques s’observent dès le départ, et ne sont pas nécessairement signes d’un certain type de trouble d’apprentissage (dyslexie, dyscalculie, dyspraxie).

  • Les élèves subissant ces troubles d’apprentissage ont des difficultés en dénombrement, en transcodage et en compréhension des nombres décimaux, qui peuvent persister à l’âge adulte.

  • Si les élèves développent normalement des stratégies de calcul au cours du temps afin d’être plus efficaces et de diminuer leurs erreurs, les enfants subissant ces troubles ont davantage recours à des stratégies plus immatures et plus longues.