Langues vivantes étrangères



Start:
13 March 2019



La place des langues vivantes étrangères revient au cœur des débats de l’école française, notamment à travers la publication récente du rapport Manès/Taylor. Pour alimenter cette réflexion nationale et apporter des éclairages concrets qui aident les acteurs de l’école, le Cnesco mènera une double évaluation des apprentissages et des pratiques enseignantes et présentera les résultats des recherches dans ce domaine.

Diverses études d’origines variées mettent en avant un faible niveau en langues des Français, élèves comme adultes, par rapport aux autres pays européens. Comme dans le reste de l’Europe, une impulsion institutionnelle est observable en France depuis le début des années 2000 en faveur de l’apprentissage de plusieurs langues étrangères. Après une introduction progressive à l’école primaire, cette impulsion s’est traduite à la rentrée 2016 par l’apprentissage obligatoire d’une première langue vivante dès le CP. Les dernières évaluations (CEDRE 2016) attestent d’une nette progression des élèves en anglais en fin de collège, en compréhension orale notamment, que l’on ne retrouve pas forcément pour les autres langues évaluées, l’allemand et l’espagnol.

Pourquoi faut-il apprendre une ou plusieurs langues vivantes étrangères ? Existe-t-il en France des difficultés spécifiques à l’apprentissage d’une langue étrangère ? Apprend-on une langue vivante étrangère comme on apprend d’autres disciplines ? Certaines pratiques pédagogiques sont-elles plus efficaces que d’autres ? Comment améliorer l’expression orale ? Quelle place pour la créativité dans cet apprentissage ?

Le Cnesco et l’Ifé/ENS de Lyon organisent leur 6e conférence de consensus sur l’apprentissage et l’enseignement des langues vivantes étrangères. Les séances publiques se sont déroulées les 13 et 14 mars 2019, au Lycée Lucie Aubrac de Courbevoie.

Pour en savoir plus sur la conférence : cliquer ici

Pour consulter le programme : cliquer ici




Share