Anglais, espagnol , allemand… : conférence de consensus sur les langues vivantes étrangères



Les 13 et 14 mars 2019, le Cnesco-Ifé/ENS de Lyon ont organisé leur 6e conférence de consensus, sur le thème :

DE LA DÉCOUVERTE À L’APPROPRIATION DES LANGUES VIVANTES ÉTRANGÈRES :
COMMENT L’ÉCOLE PEUT-ELLE MIEUX ACCOMPAGNER LES ÉLÈVES ?

Pourquoi faut-il apprendre une ou plusieurs langues vivantes étrangères ? Existe-t-il en France des difficultés spécifiques à l’apprentissage d’une langue étrangère ? Apprend-on une langue vivante étrangère comme on apprend d’autres disciplines ? Certaines pratiques pédagogiques sont-elles plus efficaces que d’autres ? Comment améliorer l’expression orale ? Quelle place pour la créativité dans cet apprentissage ?

La conférence a été diffusée en direct sur le site internet du Cnesco grâce à un partenariat avec l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3

Le programme de la conférence

Pendant plusieurs mois, une équipe de spécialistes des langues vivantes étrangères a travaillé à l’élaboration et à la préparation de cette conférence, sous la présidence de Daniel Gaonac’h (professeur émérite de psychologie cognitive, université de Poitiers) et Dominique Macaire (professeure des universités en didactique des langues, université de Lorraine). Durant les séances publiques, un jury d’acteurs de terrain, constitué suite à un appel à candidature, a auditionné des experts issus de différentes spécialités : didactique, psychologie, sciences du langage…

Mercredi 13 mars
  • 10h00 – 11h10 : enjeux français, européens et internationaux ;
  • 11h40 – 12h40 : acquis des élèves et cursus scolaires ;
  • 14h00 – 16h00 : dans la tête des élèves en classe de langue ;
  • 16h30 – 18h00 : langues vivantes au primaire.
Jeudi 14 mars
  • 09h30 – 12h30 : pratiques pédagogiques ;
  • 14h00 – 15h30 : dispositifs pédagogiques ;
  • 15h50 – 16h50 : formation des enseignants ;
  • 16h50 – 17h15 : clôture de la conférence.

Pour aller plus loin

Pourquoi une conférence sur les langues vivantes étrangères ?

La place des langues vivantes étrangères revient au cœur des débats de l’école française, notamment à travers la publication récente du rapport Manès/Taylor. Pour alimenter cette réflexion nationale et apporter des éclairages concrets qui aident les acteurs de l’école, le Cnesco mènera une double évaluation des apprentissages et des pratiques enseignantes et présentera les résultats des recherches dans ce domaine.

Diverses études d’origines variées mettent en avant un faible niveau en langues des Français, élèves comme adultes, par rapport aux autres pays européens. Comme dans le reste de l’Europe, une impulsion institutionnelle est observable en France depuis le début des années 2000 en faveur de l’apprentissage de plusieurs langues étrangères. Après une introduction progressive à l’école primaire, cette impulsion s’est traduite à la rentrée 2016 par l’apprentissage obligatoire d’une première langue vivante dès le CP. Les dernières évaluations (CEDRE 2016) attestent d’une nette progression des élèves en anglais en fin de collège, en compréhension orale notamment, que l’on ne retrouve pas forcément pour les autres langues évaluées, l’allemand et l’espagnol.

Le jury de la conférence

Suite à l’appel à candidature lancé en septembre 2018, le Cnesco et l’Ifé ont reçu plus de 220 candidatures. Les membres du jury (élèves, enseignants, formateurs, parents, etc.) ont ensuite été sélectionnés par un tirage au sort afin d’auditionner les experts en séances publiques et de rédiger les recommandations de la conférence.

Le jury est présidé par Brigitte Gruson (maître de conférences émérite en didactique des langues et cultures, université de Bretagne occidentale).


Share