Laïcité et religion au sein de l’école et dans la société



Laïcité et religion au sein de l’école et dans la société


En résumé

L’enquête menée sur l’ensemble du pays auprès de plus de 16 000 élèves de 3e et de terminale, de 500 enseignants et de 350 chefs d’établissement montre qu’au sein de l’école, les élèves, et encore plus les personnels d’éducation (enseignants et chefs d’établissement), adhèrent très largement aux principes de laïcité.

La tolérance et le respect des convictions de chacun suscitent une très forte adhésion. La très grande majorité des élèves adhèrent également à la neutralité religieuse des enseignants. Lorsqu’il s’agit de la place concrète accordée à la religion au sein de l’école, les élèves sont moins unanimes. De façon générale, les chefs d’établissement et les enseignants en charge de l’enseignement moral et civique (EMC) adhèrent plus encore à ces principes de laïcité au sein de l’école, qui sont largement enseignés dans le cadre des activités scolaires.

Très peu de chefs d’établissement déclarent rencontrer des problèmes importants de remise en cause des enseignements pour des motifs religieux. Ces problèmes sont néanmoins plus importants dans les collèges relevant de l’éducation prioritaire. Au-delà de l’enceinte scolaire marquée par un très fort respect de la laïcité, la très grande majorité des élèves adhèrent également au principe de la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses dans le cadre plus global de la société. L’enquête montre enfin que le niveau des connaissances civiques des élèves joue un rôle primordial positif sur le regard qu’ils portent sur la laïcité et la place de la religion dans l’enceinte scolaire.

Synthèse

Ressources

Chiffres clés

  • 90% des élèves de troisième et 91% des élèves de terminale considèrent qu’il est important que les élèves soient tolérants entre eux, même s’ils n’ont pas les mêmes croyances
  • 73% des élèves de troisième et 75% des élèves de terminale déclarent que la neutralité et l’indépendance de l’Etat vis-à-vis des religions favorisent la démocratie
  • 69 % des chefs d’établissements de collèges considèrent comme inexistants dans leurs établissements les problèmes de remise en cause des enseignements par les élèves pour des motifs religieux,  29% des principaux de collèges les considèrent comme peu importants
  • 9% des enseignants en charge de l’EMC au collège et 6,5% au lycée ont suivi une formation continue sur la laïcité entre 2015 et 2018

Share